Le poulpe à lunettes, espace de recherche conviviale sur les échanges non-marchands, l'autoproduction et la culture libre

>Inscription<

>Connexion<

Participer

La fabrique

Le bistro


Suivre...
le sitela pagela rubrique
Blog /

Pour des lieux de culte ouverts et gratuits

Le journal de la culture libre et du non-marchand

Ajouter un article

Titre: Pour des lieux de culte ouverts et gratuits
Auteur initial: Benjamin Grassineau
Création de l'article: 2015
Dernière modification de l'article: 31-03-2016 à 04:52
Rubrique: Le journal de la culture libre et du non-marchand
Etat de la rédaction: finalisé / Droit de rédaction: ouvert / Licence: Licence culturelle non-marchande






Il semble que nous vivions dans un pays laïc. C'est à dire, un pays où les cloches retentissent, mais pas le muezzin ; un pays où les clochers des églises trônent dans les villages, mais pas les minarets ; un pays où les églises sont la propriété de l'Etat1 - et lui coûte donc fort cher - tandis que les synagogues, les mosquées et les temples tamouls sont relégués dans des garages et des immeubles.

Quelle absurdité ! Tandis que des cultes actifs et vivants galèrent pour trouver des lieux de rassemblement et de recueillement, d'autres, qui subissent une désaffectation prononcée - de nombreuses églises sont vouées à une mort probable dans les années qui viennent -, disposent de surfaces colossales à cet effet. Que dirait-on si les salles de fête étaient réservées à une seule activité de loisir en déclin ? Que c'est un gâchis monumental ! Et à juste titre !

Personnellement, j'aime la diversité, le partage, l'ouverture, la liberté. Donc, même si je n'ai rien contre les cloches de mon village, j'aimerais aussi entendre des chants hindous (je suis sur une terre de hippies), un muezzin, etc. ; j'aimerais aussi que les personnes qui pratiquent un culte dans ma région puissent avoir accès librement à un lieu disponible.

La solution est pourtant simple. Inspirons-nous des mouvements de la culture libre. Ouvrons les églises aux différents cultes. Permettons aux musulmans, aux hindous, aux juifs, aux musulmans, aux protestants, aux catholiques qui le souhaitent, de se rassembler et se recueillir dans les églises. Inutile de fabriquer des nouveaux lieux de culte. Autant réemployer les anciens. C'est plus écologique, moins coûteux - en sachant que la question financière est aujourd'hui cruciale - et plus simple.

Mais que vient faire la gratuité dans l'affaire ? A vrai dire, elle n'est qu'optionnelle. Seule l'ouverture du lieu importe. Mais une ouverture totale nécessite la gratuité. Et d'un point de vue éthique, je ne trouve pas que la question de la gratuité se pose véritablement. Certains de ces édifices religieux ont été construits il y a des centaines d'années ; ils sont donc rentabilisés depuis longtemps !

Evidemment, une telle redistribution causerait quelques problèmes, dont la réticence probable des catholiques à partager la place. Mais les églises ne sont pas leur propriété spirituelle intangible - elles ne sont déjà plus leur propriété juridique. Elles ont été construites il y a très longtemps et on ne peut arguer de l'ancienneté d'occupation pour revendiquer une terre. De plus, le droit à exclure, qui est alloué aux représentants du culte catholique, doit être contrebalancé par un droit d'accès à des lieux de culte public.

D'autres problèmes naîtraient de la présence des éléments religieux catholiques qui décorent l'intérieur des églises. Mais en quoi sont-ils incompatibles avec le mobilier propre à d'autres cultes ? Chacun peut, à tour de rôle, sortir puis rentrer des objets indispensables à son culte. Comme dans les salles de fêtes. Ou bien, par respect des anciens occupants, on pourrait envisager, pourquoi pas, la conservation d'une partie du mobilier propre au culte chrétien.

Voici ce que serait la tolérance religieuse !

Notes

 

1 Voir notamment cet article, l'article affectation sur WP et la loi du 2 janvier 1907 concernant l'exercice public des cultes.

Catégories: Culture libre




Ajoutez un commentaire:

Auteur:

Pas de commentaires pour le moment

Le contenu du site Le poulpe à lunettes, espace de recherche conviviale sur les échanges non-marchands, l'autoproduction et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoir-faire. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.