GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre


Inscription

Connexion

Principes

Participer

La fabrique

Liens


Suivre...
le sitela pagela rubrique


Autoproduction / Culture libre / Économie non-marchande / Libertés / Recherche conviviale / Critique de la science économique / Critique de l'économie marchande alternative / De tout et de rien


La fabrique
Blog / Textes
Blog sur l'économie non-marchande et la culture libre
Le journal des gratiférias / La revue de sociologie lo-fi / Le journal de la culture libre et du non-marchand / Les espaces de gratuité mobiles
Nouvelles, analyses, réflexions en tous genre sur l'économie et la société non-marchande. 
Ajouter un article


Le magasin gratuit de Puivert : déjà plus de 10 ans !


Titre : Le magasin gratuit de Puivert : déjà plus de 10 ans !
Auteurs : BenjaminGrassineau (voir aussi l'historique)
Date de création de l'article : 02-10-2022 09:54
Rubrique: Le journal de la culture libre et du non-marchand
Etat de la rédaction: finalisé
Droit de rédaction : ouvert
Licence : Licence culturelle non-marchande


Création de la page: 02 octobre 2022 / Dernière modification de la page: 04 décembre 2022 / Propriétaire de la page: Benjamin Grassineau



Résumé : Article à paraître dans le numéro d'octobre 2022 du journal Te Luba Cunta.





« Choisissez une pièce vide en bas de chez vous ; fixez solidement sur une poutre des pneus de vélo usagés à l’intérieur desquels vous glissez une barre ; placez-y quelques cintres avec des vêtements de récupe ; enfin, proposez à qui le veut de venir prendre et/ou y déposer des affaires. »

Voilà. C’est ainsi que Sarah Plantier et moi-même avons créé le magasin gratuit de Puivert. Tout simplement.

Petite anecdote. À l’origine, nous pensions l’ouvrir à des horaires précises ; seulement, comme nous passions beaucoup de temps à nous prélasser dans notre lit, nous n’arrivions jamais à nous y tenir… Alors, de fil en aiguille, la porte est restée ouverte en permanence.

Et de là naquirent nos bébés !

Le magasin gratuit de Puivert est l’un d’entre eux. Il est le fruit de rêves, de désirs qui se sont unis, de rencontres, de partages, d’échanges…

Et puis les bébés sont devenus… de beaux enfants !

Maintenant, qu’allons-nous leur laisser en héritage ? La guerre ? Le réchauffement climatique ?

Je crois qu’il faut leur laisser le plus possible des portes ouvertes.

Lorsque nous sommes arrivés à Puivert, cet espoir nous habitait. Offrir « autre chose », trouver une voie alternative, participer à construire un monde différent en abandonnant les vieilles recettes. Tout remettre à plat. Libérer les objets. Ouvrir des portes.

Dix années ont passé et l’expérience montre que notre démarche a trouvé un écho. Elle a même suscité un formidable élan collectif. Le magasin marche. Mieux. Il marche tellement bien qu’on le célèbre !

Pourquoi ? Car nous avons tous su rester intransigeants sur ses principes de base : autonomie et ouverture maximales, simplicité, cohérence entre la fin et les moyens, gratuité absolue, éthique plutôt qu’efficacité et surtout, liberté pour chacun de participer comme il le veut, avec ses propres finalités.

Ce ne fut pas toujours simple, mais la chaleur et l’ouverture des puivertains nous ont beaucoup aidé dans cette aventure.

Durant la fête de soutien, j’ai d’ailleurs eu le droit à des remerciements que j’ai accueillis avec beaucoup de plaisir ; tout en rappelant que la gratitude devait plutôt aller vers tous ceux qui contribuent et ont contribué à ce lieu qui appartient à tout le monde.

Mais…, pendant que la fête battait son plein sous les halles, j’ai aussi remarqué que la plupart des enfants s’étaient discrètement éclipsés…

Et devinez où ils s’étaient rendus ?

Au magasin gratuit bien sûr !

Or, c’est de cela dont je suis vraiment fier. Avoir contribué avec Colette, Gisèle, Sarah et tant d’autres, à leur construire un avenir meilleur dont ils se saisissent aujourd’hui. Pour eux, la gratuité, le partage et l’ouverture sont devenus aussi naturels que rire et chanter.

Alors je me plais à imaginer qu’un jour, lorsqu’ils déploieront leurs ailes vers d’autres horizons, ils sèmeront à leur tour leurs propres graines de gratuité. Et, tout comme nous, ils savoureront peut-être le plaisir de les voir germer, grandir et s’envoler à nouveau, dans le vent de la vie.




Ajoutez un commentaire:

Auteur:

Pas de commentaires pour le moment


Le contenu du site GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoirs-faire. Construit avec PmWiki.