GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre


Inscription

Connexion

Principes

Participer

La fabrique

Liens


Suivre...
le sitela pagela rubrique


Autoproduction / Culture libre / Économie non-marchande / Libertés / Recherche conviviale / Critique de la science économique / Critique de l'économie marchande alternative / De tout et de rien


La fabrique
Blog / Textes
Blog sur l'économie non-marchande et la culture libre
Le journal des gratiférias / La revue de sociologie lo-fi / Le journal de la culture libre et du non-marchand / Les espaces de gratuité mobiles
Ethnographie participative des gratiférias et des espaces de gratuité en général. 
Ajouter un article


Confession d’une grosse névrosée…


Titre : Confession d’une grosse névrosée…
Auteurs : Grosses (voir aussi l'historique)
Date de création de l'article : 2012
Rubrique: Le journal des gratiférias
Etat de la rédaction: achevé
Droit de rédaction : non éditable
Licence : Licence culturelle non-marchande


Création de la page: 26 novembre 2013 / Dernière modification de la page: 14 février 2016 / Propriétaire de la page: Benjamin Grassineau



Résumé :





Texte publié avec l'autorisation de l'auteure. 22 Avril 2012, Grosses

Pas plus tard qu’hier je voyais sur le blog de SuperGrosse qu’elle coupait les étiquettes des sachets de sa tisane préférée par ce qu’elle assumait pas de boire une tisane “minceur”.

Et soudain le flash back sur une culpabilité qui me taraude depuis longtemps :

Complexes et zone de grat’ une histoire qui dure…

Plaçons les choses dans leur contexte. Une zone de gratuité, qu’est ce que c’est?

Une zone de gratuité c’est un endroit, mobile et ponctuel ou non, ou l’on dépose les vêtements, objets ou meubles dont on ne veut plus. Chacun peut venir se servir gratuitement, sans obligation de réciprocité et sans rapport marchand.

J’ai régulièrement comme toute grosse qui se respecte des vêtements qui ne me vont plus, que j’entasse en attendant de rentrer de nouveau dedans (si, si je rentrerais un jour dans ce jean en 42 que je traine dans mes placards depuis presque 10 ans sans même oser l’essayer). J’ai tout un tas de soutien gorges trop petits.

Une fois par an je fais le tri, je garde quand même les fringues que j’aime trop, mais je jette plein de trucs.

Je jette, alors que je suis entourée de zones de gratuités. Je jette alors que je sais que les grosses ne trouvent jamais rien dans les zones de gratuités. Je jette alors que des grosses féministes écrivent des textes disant qu’elle ne trouvent rien dans les zones de grat’.

Je jette parce que j’ai peur que les grosses qui parcourent les mêmes zones de grat’ que moi reconnaissent mes vêtement, finissent par connaitre ma taille de pantalon et puisse se dire en plus que ces pantalons ne me vont plus et donc que ma taille est encore plus grande.

Je pourrais donner à des associations genre emmaüs même si ça m’emmerde qu’ils se fasse du fric tout en s’adressant à des gens dans la merde.Ca pourrait me permettre d’être plus anonyme.

Mais j’y arrive pas non plus. Je suis trauma de la taille de fringue. Quand j’étais gamine je coupais discrètement les étiquettes des fringues, maintenant, je suis grosse et fière, féministe tout ça… mais je fais encore bien attention à ce qu’on ne puisse pas voir que mon petit blouson en simili cuir a été acheté au rayon BB (Big is Beautyfull) de chez H&M.

Je ne mets pas mes fringues en zone de grat’ parce que je suis névrosée…. Parce que ce monde nous fait bouffer des normes, nous fait croire que quand on est grosse on est malade, malade par notre seule volonté, notre laisser aller, et que c’est une maladie honteuse dont on doit cacher toutes les manifestations.

…L…




Ajoutez un commentaire:

Auteur:

Pas de commentaires pour le moment


Le contenu du site GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoirs-faire. Construit avec PmWiki.