Le poulpe à lunettes, espace de recherche conviviale sur les échanges non-marchands, l'autoproduction et la culture libre


Connexion



Suivre...

le sitela pageles textes
Textes /

Définition de la culture libre

table.recherche { width:80%; } table.recherche th { box-shadow: 10px 10px 5px #888888; text-align:center; padding:10px; background-color:#e6ffe6; font-family:Courier; } table.recherche td { padding:10px; background-color:#f2f2f2; font-style:italic; } table.suite { width:20%; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; text-align:center; padding:10px; background-color:#e6ffe6; } table.titre { box-shadow: 10px 10px 5px #888888; } table.titre td { padding:10px; background-color:#F6F2EC; line-height:30px; } table.sommaire { text-align:center; font-weight:bold; font-family:Courier; background-color:white; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; } table.sommaire th { padding:10px; font-size:x-large; color:#B83A1B; } table.sommaire td { padding:10px; } table.grandtitre { width:40%; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; text-align:center; padding:10px; background-color:#A6B06D; font-weight:bold; color:#B83A1B; font-family:Courier; } table.grandtitre a { color:#B83A1B; text-decoration:none; font-size:150%; } div.entetearticle { width:60%; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; padding:10px; background-color:#e6ffe6; } div.citation { width:80%; padding:10px; font-style:italic; margin-left:auto; margin-right:auto; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; } div.cita { width:80%; padding:10px; font-style:italic; margin-left:auto; margin-right:auto; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; } table.photo { width=300px; margin-left:auto; margin-right:auto; box-shadow:10px 10px 5px #888888; } div.cate { width:40%; box-shadow: 10px 10px 5px #888888; padding:10px; background-color:#e6ffe6; }

Titre: Définition de la culture libre
Auteur initial: Contributeurs
Création de l'article: 30-10-2011
Etat de la rédaction: finalisé / Droit de rédaction: non éditable / Licence:



Au sens strict, la culture libre peut correspondre à la « culture » produite par des auteurs qui utilisent le copyright pour libérer des œuvres artistiques, des œuvres de l'esprit, etc., c'est à dire en permettre la libre modification, diffusion, étude, utilisation.

Il s'agit déjà d'une acception très vaste du terme qui inclut un large éventail de pratiques (appropriation, échange des objets culturels, libération, reproduction, production, etc.) et également un vaste ensemble d'objets culturels : videos, musique, brevets, logiciels, etc.

Mais la définition pose deux problèmes:

  1. le champ des pratiques considérées comme « libres » est variable... en fonction des personnes, mais aussi des objets sous-jacents... Par libre, il faudrait entendre, sans véritable restriction. Mais la restriction peut être juridique (brevets, copyright, interdiction de projeter un film sans l'autorisation de l'auteur, etc.), physique (DRM, blocage physique de l'accès à une oeuvre, ...) et/ou culturelle (musique savante, distinction sociale, etc.). Lorsque les libristes parlent de culture libre, ils parlent de restriction juridique, bien qu'ils étendent par endroit le concept à d'autres aspects. Par exemple, un code-source rendu volontairement illisible est-il libre ? La FSF répond par la négative à cette question1. Le combat pour les formats ouverts et les DRM, auquel se rattache la grande majorité des libristes, en est un autre exemple.
  2. le champ habituellement entendu dans le concept "libriste" de culture libre (extension de la notion de liberté de diffuser, modifier, reproduire, à l'ensemble des biens immatériels2) se limite à des pratiques bien délimitées : échange, reproduction, etc. et la notion est devenue de ce fait tributaire d'un certain formalisme juridique.

La liberté se limite-t-elle en effet au fait de pouvoir reproduire une oeuvre (pour simplifier) ? Ne tombe-t-on pas ici dans une représentation en quelque sorte économique, mécanique, manufacturée, de l'activité culturelle...

Pourquoi ne pas inclure des définitions qui englobent un champ d'activités et de pratiques plus vastes, intégrant les actes de production, d'usage, de la culture ?

De plus, pourquoi ne pas étendre la notion de culture libre en définissant différemment la liberté et la culture ? La notion de liberté peut par exemple, être liée, pour certains, à des contraintes pesant sur la liberté procurée par une oeuvre, l'autonomie dans l'acte de production, etc.3 Ce qui explique, par exemple, que pour les adeptes du mouvement « anti-technique4 », le logiciel libre n'est pas vraiment libre. Idem pour le concept de logiciel libérateur.

Admettons alors que la culture libre, dans ce cas, signifie la liberté de produire, de modifier, de diffuser la culture comme on l'entend, loin des normes et conventions... Et c'est ainsi que nous le comprenons dans le site nonmarchand.org et l'association Anomali.

 

1 En témoigne l'article Qu'est-ce que le logiciel libre ? dans lequel on peut lire un passage très important : Afin que les libertés 1 et 3 (la liberté de faire des modifications et la liberté de publier les versions modifiées) aient un sens, vous devez avoir accès au code source. Ainsi, l'accès au code source est une condition nécessaire pour qu'un logiciel soit libre. Du code source rendu illisible [obfuscated] n'est pas du vrai code source et ne compte pas comme code source.

2 Voir Lawrence Lessig

3 A quoi bon être libre, finalement, si on ne peut exercer sa liberté ?! C'est le cas lorsqu'il y a censure ou inégalité dans l'accès aux outils de publication. Ajoutons que la liberté d'expression, de circulation de l'information, le libre usage de l'outil, constituent, in fine, les véritables enjeux de la culture libre.

4 Dans la continuité des travaux de Jacques Ellul, en particulier

Catégories: Définition / Culture libre



Le contenu du site Le poulpe à lunettes, espace de recherche conviviale sur les échanges non-marchands, l'autoproduction et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoir-faire. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.