GratiLab, laboratoire de science citoyenne sur la gratuité, le DIY et la culture libre

Inscription

Connexion

Participer

La fabrique

Le bistro


Suivre...
le sitela pagela rubrique
Blog /

Compte-rendu de Charles Péchon à propos de la sortie du Boomerang le 15 septembre 2021

La caravane de la gratuité

Ajouter un article

Titre: Compte-rendu de Charles Péchon à propos de la sortie du Boomerang le 15 septembre 2021
Auteur initial: Charles Pechon
Création de l'article: 15-09-2021 10:22
Dernière modification de l'article: 27-09-2021 à 10:31
Rubrique: La caravane de la gratuité
Etat de la rédaction: finalisé
Droit de rédaction: ouvert
Licence: Licence culturelle non-marchande







Espace de gratuité du Mercredi 15 Septembre 2021 de 14h à 18h30

Personnes présentes :

  • Préparation 13h-14h : Hella, Benjamin, Charles
  • Bertrand est présent la majorité du temps ( environ 14h30 à 17h30 ),
  • Tahar n'a pu venir que plus tard ( réunion ), vers 16h30, avec Hella.
  • Benjamin et moi étions présents tout le temps de l'action.

Objets :

similaires à l'action précédente, simplement un peu moins de fournitures scolaires et pas de jeux vidéos.

Affluence :

  • 14h – 15h : 1 SDF ( peut être cracker ), 1 homme seul. Puis environ une quinzaine d'immigrés qui se trouvaient la car collecte alimentaire à l'église juste à côté. Ils prennent pas mal de jouets et d'habits.
  • 15h : deux jeunes, environ 12 ans, qui habitent à côté
  • 15h – 16h30 : personne. Il pleut averse, il n'y a que Benjamin, Bertrand et moi. On discute.
  • 16h30 – 18h30 environ : Hella et Tahar viennent d'arriver. Beaucoup d'enfants avec quelques parents arrivent et restent un moment. Environ 15-20 enfants jeunes ( 5-13 ans ).

Faits notables :

  • Le SDF du début me demande : «  je peux prendre et revendre ? », je lui réponds que ce n'est pas l'idée du projet. Il prend quelques objets ( jouets surtout ) et part.
  • L'homme seul du début prend un peu de jouets ( il a deux enfants ) et un cahier : il nous remercie à plusieurs reprises. Il dit aussi qu'il est dans le besoin.
  • Les deux jeunes qui viennent juste avant l'averse ( 12 ans ) : ils s'attardent ( environ 10-15min ) et discutent avec nous. L'un d'eux dit : «  Si j'étais méchant je prendrai tout et je revendrai », je lui dit « je ne pense pas que tu gagnerais beaucoup » et que ce n'est pas dans l'esprit. Il répond «  Mais nous de toute façon on va pas faire ça ». Finalement ils n'ont rien pris ( ils auraient voulu des jeux vidéos ). Pour rigoler ils utilisent un stylo et l'un d'eux signe la boîte qui le contient. Puis il prend un cahier ou il signe encore : finalement ce cahier devient le livre d'or ( il est dans le camion maintenant ). Bertrand a pris en photo un des deux avec son parapluie. Après cette discussion ils s'en vont car « ils ont des trucs à faire ».
  • Lorsque la pluie se calme et que les enfants arrivent ( 16h30 ), on réapprovisionne avec les objets laissés dans le camion : il n'y avait presque plus de jouets. Les enfants prennent de tout ( mais peu de livres ). On installe un jeu de fléchettes et on joue avec eux, ça leur plaît beaucoup. C'est l'occasion de faire une activité à côté de l'espace de gratuité, ce qu'on avait pas fait la fois précédente. Plusieurs demandent ce qu'on fait, on explique. Certains demandent quand on revient ici. Les parents prennent en photo les dates des prochaines actions. Quelques uns écrivent sur le livre d'or ( enfants comme adultes ). C'est un moment propice à la discussion.
  • Pour ma part j'ai surtout discuté avec une fille de 9 ans qui habite à côté. Elle était seule ( ses deux frères jouaient un peu plus loin au foot ). Elle s'exprimait bien. Elle me dit qu'elle aimerait faire un tatouage, je lui réponds qu'elle pourra quand elle sera plus âgée. Elle dit «  mais je ne veux pas faire un vrai », «  je ne peux pas parce que je suis musulmane », « c'est la règle familiale », «  je ne ferai pas ça ». A la fin elle me donne de l'argent imaginaire en remerciement de ce qu'elle a pu prendre.
  • Vers 18h on commence à ranger : 1 femme nous aide, elle plie les habits, et deux jeunes filles ( collège ) rangent aussi les objets, avec Benjamin. ( Celle avec qui j'ai discuté nous aide aussi ). Ces deux filles veulent ensuite nous aider à ramener les caisses, etc. dans le camion : on le fait donc avec elles. Elles s'impliquent bien. ( ramènent les cadis, utilisent le diable ).
  • à un moment, pendant qu'on range, quelques enfants « détournent » le caddie : ils jouent avec.
  • De manière générale, une fois que les enfants sont arrivés après l'averse, ce fut assez « actif » : on a pas mal joué avec eux, discuté aussi, ils se sont intéressés à ce qu'on faisait et se sont, pour certains, bien impliqués. De plus, j'ai vu certain partager ce qu'ils avaient pu prendre : donner à d'autres etc.
  • côté festif.

Remarques, suggestions :

C'était globalement un très bon moment, c'est la remarque qu'on s'est faite, Benjamin et moi, lorsque tout était fini.

Au niveau de notre rôle en tant « qu'organisateurs », j'aurai tendance parfois à poser des limites, par exemple aux enfants, ou au SDF qui est venu au début, quant à l'utilisation de cet espace. Benjamin, lui, aura plus tendance à laisser faire. Je pense que l'attitude de Benjamin est la plus cohérente. Mais bien entendu, il faudrait le faire dans le cas ou ce serait vraiment exagéré : nous sommes tous d'accord là-dessus. En dehors de ça, il me semble préférable ( et peut être plus utile pour la recherche ? ) de laisser faire le plus possible.

Par ailleurs, c'est vrai que comme la dernière fois, l'action a plus consisté à distribuer. Cependant : l'ensemble des objets peut être déjà vu comme des dons : ce sont les membres de l'association qui ont fait les démarches pour donner à l'espace de gratuité. De plus, c'est normal que pour l'instant il n'y ait que peu de dons : ce n'est que le début et nous ne sommes jamais au même endroit. A ce propos, que penseriez-vous de mettre par exemple une caisse vide pour les dons la prochaine fois ? Ou juste un espace vide sur les tables ? Peut être que ça enclencherai le processus d'échange plus vite ? A discuter.

Je pense enfin que les habitants vont rapidement intégrer notre « présence ». J'ai trouvé cette action encourageante et plaisante, on a vraiment passé un bon moment et les personnes présentes aussi je pense.




Ajoutez un commentaire:

Auteur:

Pas de commentaires pour le moment

Le contenu du site GratiLab, laboratoire de science citoyenne sur la gratuité, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoir-faire. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.