GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre


Inscription

Connexion

Principes

Participer

La fabrique

Liens


Suivre...
le sitela pagela rubrique


Autoproduction / Culture libre / Économie non-marchande / Libertés / Recherche conviviale / Critique de la science économique / Critique de l'économie marchande alternative / De tout et de rien


La fabrique

Tous les articles
/ Blog / Textes


Blog sur l'économie non-marchande et la culture libre



Ajouter un article



Définitions, analyses, comptes-rendus ethnographiques sur les espaces de gratuité mobiles et les objets nomades : caravanes de gratuité, expositions itinérantes, art nomade, etc.




Quelle plateforme numérique pour un espace de gratuité mobile ?



Titre : Quelle plateforme numérique pour un espace de gratuité mobile ?
Auteurs : Benjamin Grassineau, Sarah Plantier (voir aussi l'historique)
Date de création de l'article : 01-09-2020
Rubrique: Les espaces de gratuité mobiles
Etat de la rédaction: finalisé
Droit de rédaction : ouvert
Licence : Licence culturelle non-marchande


Création de la page: 23 juin 2022 / Dernière modification de la page: 23 août 2022 / Propriétaire de la page: Benjamin Grassineau



Résumé : Texte initialement extrait d'un projet rédigé durant l'été 2020 avec le concours de Sarah Plantier.





Il paraît pertinent d'accompagner un espace de gratuité mobile, comme la Caravane de la gratuité ou le Boomerang, par une « plateforme numérique ». Elle peut en effet remplir plusieurs fonctions primordiales pour son fonctionnement.

Intérêt

L’association GratiLib a créé en 2011 la première plateforme généraliste sur l’économie non-marchande et la culture libre : <http://nonmarchand.org>. Cette plateforme peut remplir certaines fonctions attendues dans le cadre du fonctionnement d'un espace de gratuité mobile. Un certain nombre de services très utiles peuvent ainsi être externalisés ou hébergés sur cette plateforme (informations, petites annonces, etc.), ce qui évite d’avoir à les reconstruire inutilement. Néanmoins, il paraît pertinent de construire de façon indépendante une plateforme davantage centrée sur l'espace de gratuité mobile proprement dit.

En vertu du principe de cohérence entre la fin et les moyens, il paraît préférable de réaliser cette plateforme en utilisant des outils libres et en maximisant les libertés d'usage et de modification des contenus qui y sont hébergés. Un des intérêts indirects est de pouvoir plus facilement mobiliser une communauté du libre présente localement.

Aperçu des différents éléments et de leur fonction

Nous pouvons recenser quelques éléments utiles pour le fonctionnement de la plateforme.

Tableau : Les principaux éléments de la plateforme numérique

élémentfonctionoutil
un site vitrineune présentation du projetGratiZone permet de proposer une page vitrine. Certains CMS offrent toutefois d'avantage de possibilités. Ex : Grav
une plateforme participativeelle peut être externalisée sur d’autres sites et permet d'accroître les fonctionnalités de l'espace de gratuité mobilela plateforme GratiRézo est parfaitement adaptée à cette fonctionnalité.
une partie comprenant un contenu dynamique et participatif (blog, ajout de photos, etc.)elle est notamment très pertinente s'il y a une partie dédiée à l'art de rueex : de nombreux CMS font l'affaire.
un système de cartographie dynamiqueil doit permettre de localiser les espaces de gratuité mobile en circulation et les zones de gratuité implantéesGratiZone remplit cette fonction. D'autres outils sont davantage développés comme umap.
un système incitatif pour le déplacement de l'espace de gratuité mobileex. possibilité de récupérer les donations dans la boîte à dons si on la déplace, ou bien, incitations à donner dans une boîte à dons pour qu’elle se déplace, mais il faut pouvoir comptabiliser la somme versée)A développer
des supports de communication comme des listes de discussionils ont pour objet de faciliter la communication participative et horizontale à distance, ainsi que les prises de décision partagéesEx : framaliste, framateam

Dans les détails

Voyons quelques-uns de ces différents points plus en détail.

Un site internet et des outils de communication horizontaux

Le site internet remplit trois fonctions :

  • une présentation du projet et suivi régulier des nouveautés ;
  • la mise en réseau des personnes qui souhaitent prêter ou emprunter des affaires ;
  • le suivi des « objets nomades ».

La coordination des usagers, des bénévoles et des pilotes peut être assurée par des outils de communication aujourd’hui devenus standards : listes de discussion, réseaux sociaux.

Le système d’information géographique

Un système d’information géographique numérique peut être intégré à la plateforme numérique. Certaines de ses fonctions sont assez évidentes. Il doit permettre aux usagers le repérage, et l’enrichissement du contenu numérique correspondant :

  • des vélos et de la caravane ;
  • des espaces de gratuité de rue ou des espaces de gratuité dans des lieux privés ;
  • des dispositifs d’art nomade et/ou fonctionnel.

Un dispositif d’incitation au déplacement

Il s’agit d’une extension possible du projet : faire en sorte que la caravane soit aménagée de telle sorte que ce soit les usagers qui la déplacent. Le déplacement et le transfert d’usage du contenant obéiraient alors à des règles d’échange ou de circulation proches de celles des objets présents dans un espace de gratuité (par exemple les objets parfois dits « nomades », qui contiennent une condition de circulation gratuite).

Il faudrait alors développer une application permettant de géolocaliser la caravane et d’inciter au déplacement. Le principe auquel nous avons pensé est simple, et serait à la portée d’une petite équipe d’étudiants ingénieurs. La caravane est équipée d’une boite à dons. Si la personne déplace la caravane dans un intervalle de distance adéquat (par exemple, elle doit faire plus de 500 mètres, mais moins de 200 km !), un signal est envoyé et le code de la boîte à dons est déverrouillé. Il est ensuite verrouillé à nouveau. Et cetera.




Ajoutez un commentaire:

Auteur:

Pas de commentaires pour le moment


Le contenu du site GratiLab, laboratoire de recherche conviviale sur la gratuité, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoirs-faire. Construit avec PmWiki.