GratiLab, laboratoire de science citoyenne sur la gratuité, le DIY et la culture libre

Inscription

Connexion

Participer

La fabrique

Le bistro


Suivre...
le sitela pagela rubrique


 
Laboratoire indépendant de science citoyenne sur l'auto-production, la gratuité et la culture libre
 
Faire de la recherche pour faire de la recherche
Laboratoire de recherche organisé sous la forme d'un outil convivial permettant à tou.te.s de consulter, modifier, réaliser, diffuser et promouvoir des recherches sur les échanges non marchands (auto-production, gratuité), la culture libre et la recherche conviviale.

Le projet s'inscrit dans une démarche de sociologie critique, construite et diffusée indépendamment des institutions. Il est inspiré par la recherche-action et prône l'utilisation d'outils libres, ouverts et horizontaux, ainsi que l'auto-publication, pour diffuser les connaissances qui y sont produites.

Il cherche à développer une alternative concrète à l'institution scolaire, la recherche et la publication académique, en tant qu'elles constituent des polices de la connaissance, et par là-même, des formes de contrôle social.



La citation du mois

« Il n'y a guère de différence entre l'imaginaire religieux des sociétés sacro-magiques et l'imaginaire techniciste de la société moderne »

Daniel Cérézuelle, « La technique et le "rez-de-chaussée de la civilisation", Entropia, Revue d'étude théorique et politique de la décroissance, N°2, printemps 2007, p.180.



Sur un livre de Jacques Ellul, « Déviances et déviants dans notre société intolérante »

(novembre 2021)

>> lire l'article

Jacques Ellul ( 1912-1994 ) a publié de nombreux ouvrages, qu'on peut répartir selon deux axes, l'un sociologique, l'autre théologique.Lui et son ami Bernard Charbonneau s'intéressent dès les années 1930 à la « grande mue » ( B.Charbonneau ) de notre société.Des modifications considérables ont lieu dans tous les domaines, au cours du XXème siècle.L'objectif est d'adopter une vue d'ensemble, une pensée globale, afin d'envisager l'ampleur des transformations.De manière générale notre civilisation se distingue par la prédominance des moyens.Dans le discours et selon la conception traditionnelle de l'action humaine, les moyens utilisés par un groupe social sont orientés en fonction de certaines fins : dans une perspective humaniste ils serviront à la liberté, à la justice, à la démocratie, au bonheur, etc.Cependant, pour ces deux auteurs, la puissance des moyens prend le pas sur les fins : les moyens se développent de plus en plus sans entrave, c'est à dire ne sont plus orientés par des fins.Les fins auraient tendance à s'effacer et « par la force des choses » les moyens ne sont plus maîtrisés.L'homme, en perdant la maîtrise de ce qu'il utilise et ce qui l'entoure, sert désormais des moyens laissés à eux-mêmes.A partir de ce constat, les deux auteurs entreprennent une réflexion systématique sur les moyens, afin de penser leur évolution, leurs relations, et surtout les conséquences de leur développement.Mais pour cela il convient d'adopter un certain point de vue : en effet afin de penser ces derniers, donc de les juger, il s'agit de prendre ses distances, sans accepter ce qui se présente comme une évidence.Un point de vue est alors choisi, celui de la liberté.Ces deux penseurs font en effet de la liberté le centre de la pensée, donc de la vie, humaine.Leurs ouvrages respectifs, bien que marqués par deux personnalités différentes, sont construits dans cette perspective : quelle est la place de la liberté dans la civilisation des moyens ?Leurs analyses, qui parcourent tout le XXème siècle, montrent que le développement sans frein, ou presque, des moyens, est contraire à la liberté.Ainsi ils étudient des thèmes très variés car ils ont adopté une vue d'ensemble et que le point de vue choisi se doit d'envisager tous les phénomènes1 au sein desquels nous sommes appelés à vivre.Jacques Ellul s'attachera notamment à étudier le phénomène technique dans notre société1.Pour lui il s'agit du facteur déterminant, qui s'est constitué en système.Nous vivons désormais dans un milieu technique.Ne niant pas l'existence d'autres « systèmes » ou « facteurs » dans l'évolution de la société, celui-ci met néanmoins l'accent sur le facteur technique, qui est le principal. ...


Chroniques de la France de Vichy. Partie 4. Et si on bloquait les rues, tant qu'à faire ?

(17-10-2021 18:00)

>> lire l'article

Un pas a été franchi ce dimanche 17 octobre 2021. En sortant de la gare Matabiau, je m'apprête à descendre la rue Bayard et oh surprise, la rue est bloquée. Passe sanitaire obligatoire. Bien sûr, j'ai refusé de le donner et tenté le forcing, mais les menaces de la sécurité privée embauchée pour l'occasion, m'ont quelque peu dissuadé... J'ajoute que devant mes protestations véhémentes, leur réponse ...


Remarques sur la mise en place de l'espace de gratuité du Samedi 4 Septembre 2021 de 14h30 à 17h30 Paris XIXème

(27-09-2021 13:20)

>> lire l'article

Concernant les objectifs de l'action du samedi 4 : N'ayant pas assisté aux précédentes actions, je ne peux comparer. Il me semble que ce fut globalement une réussite par rapport aux objectifs fixés. En effet il s'agissait d'organiser un espace relativement grand avec une quantité importante d'objets, d'y faire venir suffisamment de personnes, de faire connaître le projet, de commencer à s ...


Compte-rendu de Charles Péchon à propos de la sortie du Boomerang le 15 septembre 2021

(15-09-2021 10:22)

>> lire l'article

Espace de gratuité du Mercredi 15 Septembre 2021 de 14h à 18h30 Personnes présentes : *Préparation 13h-14h : Hella, Benjamin, Charles *Bertrand est présent la majorité du temps ( environ 14h30 à 17h30 ), *Tahar n'a pu venir que plus tard ( réunion ), vers 16h30, avec Hella. *Benjamin et moi étions présents tout le temps de l'action. Objets : simil ...


Gratuiterie vs ressourcerie et autres réflexions

(17-06-2021 10:17)

>> lire l'article

Dans une structure non-marchande, comme dans d'autres types de structure, se pose la question de l'incitation des participants à sa maintenance. Celle-ci est d'autant plus aiguë qu'il n'existe pas forcément de dispositif assurant une rémunération conditionnée à la tâche accomplie (obligation de contre-partie) et extérieure à la tâche proprement dite (contre-partie exogène à l'activité). ...


La suite >>
Le contenu du site GratiLab, laboratoire de science citoyenne sur la gratuité, le DIY et la culture libre, sauf mentions contraires, ainsi que toute nouvelle contribution à ce site, est sous licence culturelle non-marchande.
Site gratuit, sans publicité, à but non lucratif, ouvert à tous ceux qui souhaitent effectuer des recherches sur les échanges non-marchands et la culture libre ou simplement partager leurs savoirs et savoir-faire. Construit avec PmWiki et hébergé par Toile Libre.